Rencontre avec Franck Thilliez, roi du thriller et amoureux du territoire.

Véritable enfant du cru, Franck Thilliez voue un véritable attachement à la région. Ce roi du thriller aime se retrouver chez lui à Mazingarbe, petite ville située à même pas 15 minutes du Louvre-Lens. Franck Thilliez aime la région puisque même dans ces livres, ses personnages sont généralement originaires du Nord. Et dans "La chambre des morts", la plupart des personnages sont des environs. Il cite Loos-en-Gohelle, Lille, Bray-Dunes. Un magot de plusieurs millions d'euros est même enfoui sur les terrils jumeaux de Loos-en-Gohelle.

Franck Thilliez, vous êtes né à Annecy,  vous avez travaillé à Dunkerque et vous vivez dans le Pas-de-Calais. Pourquoi avoir choisi Mazingarbe ?

J'ai vécu jusque mes 22 ans à Bully-les-Mines. Si je suis né à Annecy, c'est parce que mes parents étaient en déplacement pour quelques mois à l'époque, mais ils habitaient le bassin minier. Mes grands-parents, côté maternel, vivaient à Calonne (à côté de Liévin) et à Isbergues côté paternel. La mine d'un côté, et l'aciérie de l'autre. Pour le moment, je vis là où j'ai grandi, là où sont toutes mes racines, et je m'y sens bien. Mazingarbe, c'est un peu la ville à la campagne. 

Vous disiez dans une de vos interviews, que les paysages et l’atmosphère de la région vous inspirent. Quels paysages plus particulièrement ?

Tous ! Les gens qui ne connaissent pas notre région n'imaginent pas à quel point ses paysages sont variés et magnifiques. Pour eux, le Nord est plat, gris, sans nuances, hors c'est tout le contraire. Nos plages sont parmi les plus belles et les plus propres de France, j'adore me promener sur la côte d'Opale, plus particulièrement entre Boulogne et le Crotoy. Le Bassin Minier, ses terrils, ses anciens corons aujourd'hui rénovés m'inspirent beaucoup, ils sont la trace de notre passé, de notre histoire. Je n'oublie pas la région lilloise. J'ai fait mes études dans la Capitale de Flandres, j'en garde d'excellents souvenirs et Lille est une ville dans laquelle j'aime aller me promener ou me détendre.

Faire la promotion de vos livres dans le Nord-Pas-de-Calais doit avoir une saveur toute particulière. Vos lecteurs, vous incitent-ils à pousser vos intrigues plus régulièrement dans le Nord ?

Les lecteurs aiment quand on raconte des histoires qui les touchent et les concernent. Beaucoup viennent me voir et sont surpris que parfois, l'un de mes personnages évolue dans leur rue ou dans leur ville. Ils se disent "c'est incroyable, je connais cet endroit que vous décrivez !" Lorsque je parle de la région dans l'un de mes romans, j'essaie de le faire de la façon la plus juste qui soit, sans entrer dans le cliché. J'ai moi-même appris beaucoup de choses sur le Nord en écrivant mes livres. Même quand mon histoire ne se passe pas dans la région, j'essaie toujours d'y faire référence tout de même, par les origines d'un personnage par exemple. Il y a toujours "un peu de Nord" entre mes pages.

Vous êtes souvent sur la route pour la promotion de vos livres mais lorsque vous rentrez, quels sont les lieux préférés ?

Chez moi ! J'aime retrouver ma maison, ma famille, le calme de ma petite ville ! Je suis souvent à Paris, c'est une belle ville mais épuisante, on a l'impression que le temps passe plus vite là-bas. Sinon, je suis très nature, je vais donc aller me promener dans les forêts, au bord des plages. J'aime beaucoup marcher au bord de la mer en hors saison, il se dégage une ambiance particulière, propice à l'imagination.

Mazingarbe est à quelques encablures de Loos-en-Gohelle et ses terrils jumeaux. Avez-vous l’occasion d’y aller ?

Oui, bien sûr, j'y vais d'ailleurs assez régulièrement. J'aime admirer la vue du sommet, et j'y fais même parfois des footings...

Votre restaurant préféré sur le territoire ?

J'ai déjà mangé une fois à "L'potée d'Léandre", à Souchez. Un estaminet typique à l'accueil chaleureux et à la nourriture très régionaliste ! Pour les amateurs de simplicité et de convivialité. C'est à 15 minutes du Louvre-Lens.

Votre lieu culturel préféré ?

Le Louvre-Lens, Le centre historique minier de Lewarde, le musée d'histoire naturelle de Lille.

Une adresse secrète mais que vous êtes prêt à partager avec nous ?

C'est un lieu naturel pas loin de Lens : le marais de Cambrin. Un endroit coupé du monde, incroyablement préservé. On l'a l'impression d'un petit morceau de jungle par chez nous, avec de nombreuses espèces d'oiseaux...

Les adresses de Franck Thilliez 

Comments

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.